Mercredi 31 juillet : Holands (glacier Svartisen)

 Il a plu pour ainsi dire toute la nuit. Ce matin nous étions très indécis quant au déroulement de la journée. Après avoir pris les renseignements météorologiques au petit bureau d’information situé sur le parking, de concert avec Paulette et Roland et Joële et Michel, nous décidons de faire la randonnée jusqu’au pied du glacier Svartisen.

A 10 h 45, nous prenons tout d’abord un petit bateau pour traverser le Holandsfjorden. Il fait à la fois le transport des passagers et des marchandises.

P1020371P1020373

Nous longeons tout d’abord le fjord d’une couleur très verte sur un chemin de terre avec en, perspective, le glacier.P1020386Ensuite, nous commençons l’approche du glacier sur des roches très marbrées. Il faut faire attention car par moment c’est un peu glissant.

P1020396P1020400

P1020402P1020405

Au pied du glacier, nous sommes récompensés de notre effort par la beauté du site.

P1020411P1020408

Une petite collation, et nous faisons le chemin en sens inverse. Finalement nous n’avons pas eu trop de pluie (quelques petites averses) nous avons donc bien fait de la faire aujourd’hui.

P1020415P1020414

De retour aux camping-cars, nous nous donnons rendez-vous pour un apéritif dînatoire tous les 6 après une bonne douche pour se requinquer. Nous passons une très agréable soirée.

Aujourd’hui nous avons parcouru 0 km (mais une balade de 5 h à pieds)

Mardi 30 juillet : de Bodo à Holands

Que c’est agréable, lorsque l’on se réveille, d’ouvrir les volets sur un paysage où le ciel et la mer sont d’un bleu … !P1020338Nous partons visiter Bodo. Juste un petit tour sur le port où nous achetons à un pêcheur des crevettes pour notre déjeuner.P1020339et à la cathédrale qui date de 1956 mais dont l’aménagement intérieur est très réussi.

P1020342P1020345

Il y a un musée de l’aviation qui est semble-t-il réputé mais nous ne le visiterons pas.

Nous repartons donc en direction de route 17 que nous allons suivre pendant plusieurs jours car elle longe la mer et les fjords. C’est un paysage de montagne avec, à la place des lacs, des fjords ou la mer de Norvège.

P1020348P1020351

P1020352P1020361

P1020364P1020366

Il fait toujours aussi beau et très chaud (30°) Dans les fermes le foin a été mis à sécher.P1020360Nous nous arrêtons à Holands sur un parking au pied du glacier Svartisen où nous pensons aller demain. Nous y retrouvons le jeune couple rencontré à Ä avec lequel nous avions partagé les maquereaux mais aussi Roland et Paulette de Durtal que nous croisons tous les jours depuis une semaine et nos voisins de parking d’hier soir (Joële et Michel de La Grande Motte).P1020369Aujourd’hui nous avons parcouru 189 kms (dont 10 tunnels pour 19 kms) mais nous avons aussi franchi les 10 000 kms.

Lundi 29 juillet : de Forsan à Bodo

 Il fait beau quand on se lève et même quand nous partons à 9h30 en direction de Fauske. Mais, au fur et à mesure que nous traversons des tunnels, le temps s’assombrit de plus en plus et c’est la pluie qui nous accompagnera pratiquement toute la journée. La route se faufile au milieu des montagnes et des cascades. Nous traversons d’épaisses forêts surmontées de masses rocheuses dénudées.P1020292Nous longeons des fjords mais ils se confondent avec la grisaille. Bientôt nous arrivons à Fauske où nous faisons une petite halte pour déjeuner. Pour la petite histoire, Fauske est une bourgade connue pour son marbre qu’on y extrait depuis la fin du 19ème siècle. C’est aussi le terminus du réseau ferroviaire et le point de départ des bus vers le Cap nord.

Nous poursuivons vers Saltstraumen pour voir l’un des plus puissants maelströms (tourbillon marin) au monde. C’est un phénomène naturel dû à la marée qui s’engouffre puissamment dans un passage étroit formé ici par deux fjords.P1020300P1020308

P1020309P1020312

Vu du pont qui enjambe les 2 fjords, le cadre est superbe avec  les maisons couvertes en tourbe.

P1020322P1020295

Nous reprenons la route vers Bodo où nous nous rendons au sommet d’une colline pour y passer la nuit. Nous y arrivons sous la pluie et dans la brume. Quatre autres camping-cars français viendront nous rejoindre. Nous aurons aussi la visite d’un renard qui viendra trottiner tranquillement sur le parking. Le temps de trouver l’appareil photo et il aura disparu. Cet endroit doit être très connu car ce sera un va-et-vient de voitures jusqu’au coucher du soleil (23h)

Ce soir, c’est diner crêpes mais sans cidre. Au cours de la soirée, le soleil fait son apparition et nous permet d’avoir une vue panoramique sur les îles de la mer de Norvège. Il ne nous quittera pas et nous permettra de profiter, de nos fenêtres, d’un très beau coucher de soleil sur la mer.

P1020327P1020335

Aujourd’hui, nous avons parcouru 202 kms (dont 19 tunnels pour 32,020 kms)

Dimanche 28 juillet : de Hamaroy à Forsan

 Il fait très beau. Nous mettons tout à jour, pendant que la lessive sèche, et profitons au maximum de la connexion internet. Ce n’est qu’à midi que nous quittons le camping en prenant la route 81. Les paysages changent des Lofoten car on retrouve beaucoup plus de forêt.P1020251Nous continuons en direction de Fauske et bifurquons sur la 835 avec un arrêt sur l’aire de pique-nique pour déjeuner. Nous décidons de faire une petite escapade vers l’ouest en poursuivant cette route qui commence par un tunnel de 8 kms. Ensuite elle longe le Sagfjorden et nous offre de magnifiques points de vue sur les îles de Finnoya. Malheureusement pour les photos, celles-ci sont embrumées.

P1020255P1020258

Nous allons jusqu’à Bogoy et même jusqu’à Alstad en prenant un pont à une seule voie sans feu alternatif pour régler la circulation. Évidemment, une voiture est arrivée en face et a du manœuvrer dans un espace réservé aux croisements. Comme c’est une pointe, il faut faire demi-tour et reprendre le pont qui cette fois est libre. Nous continuons vers une autre pointe : Nordfold en espérant trouver un point de chute pour le soir.

P1020260P1020262

Comme nous n’avons rien trouvé, nous faisons la route en sens inverse. Nous nous arrêtons juste avant le tunnel (de 8 kms) sur une aire de pique-nique au bord du fjord qui nous ira très bien pour notre étape du soir. Nous avons assez roulé car il est 19h.P1020270Puisque le soleil nous offre encore le spectacle de son coucher, la photographe s’est équipée pour affronter les petites bêtes qui volent…et qui pourraient piquer.P1020280

C’est encore une journée qui se termine en feux d’artifice solaire.

P1020276P1020286

Aujourd’hui nous avons parcouru 198 kms (dont 2 tunnels pour 8,772 kms)

Samedi 27 juillet : de Eggum à Hamaroy

Le soleil brille toujours ce matin. La montagne s’est couverte d’une écharpe de nuagesP1020220Tranquillement nous partons vers Svolvaer distant de 60 kms environ pour embarquer en direction de Skutvik. Nous ne résistons pas à photographier encore quelques paysages des Lofoten dont on ne se lasse pas.P1020222P1020225P1020229Vérification faite de l’heure du départ (15h) nous avons le temps de faire quelques courses et le plein d’essence avant de prendre notre tour dans la file dès midi. Bien nous en a pris car tout le monde n’a pas pu embarquer. Le temps d’attente passe très vitre entre l’apéro chez Roland et Paulette de Durtal qui prennent le même bateau que nous et le déjeuner. Le ferry est là qui nous attend la gueule béante.

Nous jetons un dernier regard sur Svolvaer et les Lofoten qui nous ont gâtés avec le soleil qui nous a toujours accompagnésP1020231

P1020236Le ferry fait un petit arrêt à l’île de SkrovaP1020240avant de continuer sa route jusqu’à Skutvik qui est notre destination.P1020245Comme nous avons besoin de faire des lessives nous nous arrêtons au premier camping à Hamaroy en bordure du fjord Vestfjorden. Il fait toujours très beau et nous dînons dehors. Ce soir : pas de soleil de minuit ce qui nous permet de nous coucher plus tôt.

Nous avons parcouru aujourd’hui 88 kms (dont 1 tunnel de 0,800 km)