Lundi 29 juillet : de Forsan à Bodo

 Il fait beau quand on se lève et même quand nous partons à 9h30 en direction de Fauske. Mais, au fur et à mesure que nous traversons des tunnels, le temps s’assombrit de plus en plus et c’est la pluie qui nous accompagnera pratiquement toute la journée. La route se faufile au milieu des montagnes et des cascades. Nous traversons d’épaisses forêts surmontées de masses rocheuses dénudées.P1020292Nous longeons des fjords mais ils se confondent avec la grisaille. Bientôt nous arrivons à Fauske où nous faisons une petite halte pour déjeuner. Pour la petite histoire, Fauske est une bourgade connue pour son marbre qu’on y extrait depuis la fin du 19ème siècle. C’est aussi le terminus du réseau ferroviaire et le point de départ des bus vers le Cap nord.

Nous poursuivons vers Saltstraumen pour voir l’un des plus puissants maelströms (tourbillon marin) au monde. C’est un phénomène naturel dû à la marée qui s’engouffre puissamment dans un passage étroit formé ici par deux fjords.P1020300P1020308

P1020309P1020312

Vu du pont qui enjambe les 2 fjords, le cadre est superbe avec  les maisons couvertes en tourbe.

P1020322P1020295

Nous reprenons la route vers Bodo où nous nous rendons au sommet d’une colline pour y passer la nuit. Nous y arrivons sous la pluie et dans la brume. Quatre autres camping-cars français viendront nous rejoindre. Nous aurons aussi la visite d’un renard qui viendra trottiner tranquillement sur le parking. Le temps de trouver l’appareil photo et il aura disparu. Cet endroit doit être très connu car ce sera un va-et-vient de voitures jusqu’au coucher du soleil (23h)

Ce soir, c’est diner crêpes mais sans cidre. Au cours de la soirée, le soleil fait son apparition et nous permet d’avoir une vue panoramique sur les îles de la mer de Norvège. Il ne nous quittera pas et nous permettra de profiter, de nos fenêtres, d’un très beau coucher de soleil sur la mer.

P1020327P1020335

Aujourd’hui, nous avons parcouru 202 kms (dont 19 tunnels pour 32,020 kms)