Vendredi 26 juillet : de Utakleiv à Eggum

 Petite journée en perspective aujourd’hui.

Nous partons vers 10h et repassons près des plages qui ont été désertées de tous les baigneurs d’hier soir. C’est beaucoup plus agréable à regarder sans les voitures stationnées n’importe où et n’importe comment. On peut regarder le paysage sans se concentrer sur les problèmes de circulation.P1020172P1020171

Nous faisons une halte à Leknes pour le ravitaillement et surtout pour mettre en ligne les 2 dernières journées sur le blog. Nous trouvons dans l’internet dans un café, histoire de joindre l’utile à l’agréable. Ensuite nous allons sur une aire de pique-nique faire les services camping-car et déjeuner. Le cadre est très agréable et surplombe LeknesP1020174

P1020187Nous regagnons Borg pour visiter le musée Viking. Il a été bâti sur le site où furent découverts les vestiges de la plus grande demeure de chef Viking (83m de long). Les habitants de ce village furent les premiers vers l’an 900 à coloniser l’Islande.P1020181 L’exposition est très intéressante car elle permet de mieux comprendre leur mode de vie. A l’extérieur on peut visiter la demeure du chef et un drakkar de 23m qui ont été reconstitués (période 900).

P1020185Près du musée nous remarquons dans le cimetière d’une église un attroupement de personnes dont quelques femmes sont habillées en tenue traditionnelle. Malheureusement nous ne pouvons les apercevoir que de dos.

Nous poursuivons vers Eggum qui est un lieu prisé pour son bord de mer où l’on peut voir aussi le soleil de minuit comme hier soir. D’ailleurs nous ne serons pas les seuls à avoir eu cette idée.

P1020188Nous y retrouvons Roland et Paulette de Durtal que nous avions croisés il y a 2 jours et qui font sensiblement le même itinéraire. P1020196Une occasion d’échanger nos impressions autour d’un apéritif, avec en toile de fond un soleil qui nous gâtera toute la soirée. Ce sera un véritable enchantement : la montagne qui est derrière nous s’est paré d’un rouge violacé.P1020199on a pu voir le soleil décliner au fil des heures dans un dégradé de couleurs.P1020207P1020198

et disparaître à 23 h 40 très précisément.P1020216Aujourd’hui, nous avons parcouru 63 kms (dont 1 tunnel de 0,880 km)

Jeudi 25 juillet : de Ä à Utakleiv

 «  Vos gueules les mouettes ! » C’est le cri du cœur que nous avons poussé à 5h45 quand elles (ou peut-être des goélands) sont venus marcher sur le toit du camping car et pousser leurs cris perçants. A 10h nous sommes quand même prêts pour découvrir le village de Ä avec toujours des robuer qui sont principalement des locations de vacances.P1020116

P1020120Nous découvrons la boulangerie artisanale qui fonctionne encore avec son four énorme et son matériel à l’ancienne. Elle a fermé en 1962 et a rouvert en 1989 dans le cadre du musée. Le pain est excellent. C’est la 1ère fois que nous avons du pain tout chaud !

Nous visitons le torrfiskmuseum qui est très intéressant pour tout savoir sur la pêche à la morue et les techniques de transformation (avec un petit film en français) : comment est-elle séchée ? (toujours orientée au sud/est) pour quelle destination ? (principalement l’Italie sauf les têtes qui vont au Nigeria) etc…Comme le propriétaire du musée parle français nous avons pu lui poser quelques questions.

P1020112P1020129

Nous partons à 12h30 pour faire la route en sens inverse puisqu’il n’y a pas d’autre alternative. Les têtes de morue nous précèdent !P10201421er arrêt à Moskenes près de l’embarcadère à l’office de tourisme pour mettre la journée du 23 en ligne sur le blog. Puis, nous nous arrêtons pour déjeuner sur un parking panoramique dans un cadre royal puisque nous surplombons le village de Reine.P1020136Après un coup d’œil sur le village d’HamnoyP1020143nous regagnons l’ile de Vestvägoy et prenons une petite route étroite qui nous conduit à Haukland. P1020148Il y a beaucoup de monde sur ces plages de sable blanc et la circulation est difficile. Nous arrivons, quelques kilomètres plus loin, à Utakleiv où nous nous arrêtons pour le soir. Le parking est en surplomb d’une grande plage avec la montagne en arrière plan.

P1020163Nous assistons à une animation toute particulière. Des familles viennent planter leur tente en bordure de plage, dans la verdure où paissent les moutons. Certaines font même du feu. D’autres arrivent avec des chaises, des coussins, des oreillers, des petits matelas, des duvets, des glacières (et bien sûr des appareils photos) pour attendre le soleil de minuit. Il faut dire que ce coin est très réputé pour son coucher de soleil. Comme tout le monde, nous attendons dans le camping car (car la température est plutôt fraiche 11° et il y a du vent) Mais à 23h15 le soleil nous fait une farce et se cache derrière un nuage. Alors chacun remballe ses petites affaires et rentre chez soi …

P1020157P1020159

 

P1020160P1020166

Aujourd’hui nous avons parcouru 75 kms (dont 5 tunnels pour 5,730 kms)

Mercredi 24 juillet : de Henningsvaer à Ä

 Il fait très beau. Les rayons de soleil traversent le rideau du camping car. C’est une bonne nouvelle et dès 8h30 nous sommes prêts à partir : direction le sud des Lofoten. La vue sur la mer de Norvège est magnifiqueP1020059

Une bande nuageuse encercle la montagne.P1020060

Nous prenons la route côtière qui passe par Stamsund et Steine sur l’île de Vestvagoy. Comme il n’y a pas beaucoup de circulation c’est très agréable car nous pouvons contempler ce paysage composé de montagnes abruptes et de petits îlots qui émergent de la mer.P1020066P1020071

 

P1020072Après Leknes nous poursuivons l’E10 et bifurquons sur la petite route qui mène à Nusfjord sur l’île de Flakstadoy. C’est un village qui s’étire autour de son petit port enclavé entre de vertigineuses falaises. Tout autour, un quai en bois où sont disposés de beaux rorbuer rouges les maisons étant jaunes.

P1020083P1020085

 

En passant par Flakstad, nous visitons une petite église rouge surmontée d’un bulbe. Pour la petite histoire, celle-ci fut construite en 1780. Les murs intérieurs sont faits de rondins de bois en provenance de Russie et échangés contre…de la morue !

P1020088P1020090

 Nous continuons vers l’île de Moskenesoy où nous pensions nous arrêter pour le soir à Hamnoy. Malheureusement c’était sans compter sur les travaux routiers en cours qui ont supprimé l’aire existante. Alors nous décidons de poursuivre car il n’est pas très tard et les paysages nous ravissent toujours.

P1020094P1020096

Nous passons Reine et Moskenes sans rien trouver et arrivons à Ä qui est la pointe extrême des Lofoten. Nous stationnons juste à l’entrée du village devant le Torrfiskmuseum (musée de la morue séchée). Un fourgon aménagé est déjà là. C’est un couple de jeunes savoyards avec un bébé. Nous discutons assez longuement et de fil en aiguille, ils nous proposent de partager le fruit de la pêche du jour : 2 très beaux maquereaux. Alors nous mettons nos diners en commun autour d’un barbecue et nous passons une agréable soirée.

Nous terminons à 23h après avoir assisté au …lever de la pleine lune. Eh oui ça existe aussi !

P1020108

Aujourd’hui nous avons parcouru 172 kms (dont 4 tunnels pour 4,850 kms)

Mardi 23 juillet : de Sommerset à Henningsvaer

 Le soleil est au rendez-vous lorsque nous partons pour les îles Lofoten.P1020002Avant de rejoindre Svolvaer la route nous fait traverser de nombreux tunnels. C’est toujours un ravissement de voir ces montagnes qui tombent dans les fjords, dont certaines ont encore quelques plaques de neige, sous les rayons du soleil.P1020012P1020005

Nous arrivons à Svolvaer qui est la ville principale des Lofoten. Son port qui accueille des ferries, constitue l’attrait de cette ville commerçante dont une partie a été construite récemment sur pilotis.P1020013Nous poursuivons la route E 10 en direction de Kabelvag qui est annoncé par une grande église en bois de 1898, surnommée « la cathédrale des Lofoten ». Elle comprend 1200 places assises. Il y avait environ 3 à 4000 pêcheurs à cette époque qui y venaient fréquemment.

P1020015P1020022

 

P1020026Puis nous terminons l’après-midi à la pointe sud de l’île d’Austvagoy à Henningsvaer qui est accessible par une petite route en bordure de mer. Nous profitons de larges points de vue sur un chapelet d’îles qui est la caractéristique des Lofoten. Nous sommes enthousiasmés car cela faisait partie des objectifs de notre voyage et nous avons la chance de les voir sous le soleil. (si on en croit la météo, la semaine devrait être ensoleillée)

Ce village de pêcheurs est très charmant. Les maisons du port appelées « rorbuer » sont très colorées ce qui rend ce lieu très séduisant.P1020031

P1020032

 P1020034Nous restons sur le parking près du village pour la nuit. Nous n’aurons pas un véritable coucher de soleil à minuit car il a disparu derrière les montagnes mais nous avons quand même pu le photographier à 10h et 11h.P1020046P1020050

 

A notre retour au camping-car nous avons croisé un…renard qui se promenait gentiment sur le parking. Il a fait sortir les paparazzis.

P1020055Aujourd’hui nous avons parcouru 94 kms (dont 9 tunnels de 9,930 kms)

22 juillet : de Hovden à Sommerset

 P1010975Comme le dit fort justement Anne-Marie, « pour un soleil qui ne se couche pas, je trouve qu’il se lève bien tard » En effet quand, au réveil, on regarde par la fenêtre le ciel est encore rempli de nuages. De plus la température a baissé : il ne fait que 13° dans le camping car (habituellement nous avons 15°) et 8° à l’extérieur. On a remarqué qu’il y a très souvent un écart de 5° entre les deux.

Nous partons dès 9h en espérant pouvoir profiter d’une journée sans pluie. Nous repassons par le village de Nykvag niché entre les falaises en bord de mer.P1010979Nous souhaitons aller sur l’île d’Hadseloya que nous n’avions pas pu visiter à cause du mauvais temps avant-hier. Mais lorsque nous arrivons à Sortland pour mettre le blog à jour, le temps se gâte ; il commence à pleuvoir. Changement de programme : nous remontons vers le nord de l’île de Langoya à Myre puis nous empruntons une petite route côtière très étroite et en très mauvais état. On est obligé de slalomer entre les trous. Les croisements sont souvent difficiles et il faut faire attention aux moutons qui se prélassent sur la chaussée. Malgré l’absence de soleil, le paysage vaut le détour.

P1010990P1010989

Nous atteignons Nyksund : c’est le bout du monde ! C’est un ancien petit port qui a été ravagé par une tempête en 1975 et qui commence à renaître : 60 habitants en été…

P1010981P1010984

 

 Il fait froid, les nuages sont de plus en plus noirs. Nous décidons de quitter cette région pour aller vers les îles Lofoten qui, selon la météo consultée ce matin, devrait nous permettre de retrouver le soleil. Nous nous arrêtons pour une pause « thé » au bord d’un fjordP1010996

Nous repassons le pont de Sortland et arrivons au début des Lofoten sur un parking en contrebas de la route où nous allons passer la nuit. Le soleil est revenu en cours d’après-midi ce qui est bien agréable pour finir cette journée.

 P1010999

Aujourd’hui nous avons parcouru 256 kms (dont 5 tunnels pour 13,072 kms)