Samedi 30 avril 2016 : De Pise à Lucca

Belle journée ensoleillée dès le matin.

Nous avions pensé nous rendre à San Gimignano mais, réflexion faite, nous nous sommes dirigés, par le chemin des écoliers, vers Lucca (Lucques en français) dont on nous a venté l’intérêt de cette ville entourée de remparts.

Dans un premier temps, nous voulions faire quelques provisions au Carrefour de Pise pour le week-end puisque demain c’est jour férié. L’entrée est bloquée par des grévistes qui distribuent des tracts et qui nous empêchent d’entrer sur le parking, nous contraignant à passer notre chemin. Entre la manif d’hier et le piquet de grève d’aujourd’hui : c’est complet !

038-LuccaAprès le déjeuner sur l’aire de service de Lucca, nous décidons d’aller visiter la ville avec nos vélos. C’est une première ! Il fait très beau et, selon les guides, cette ville peut se visiter aussi bien à pieds qu’à vélo. Cela nous permet de récupérer des deux jours précédents.

 

Nous avons parcouru beaucoup de ruelles et placettes qui ont presque toutes une église. Il subsiste de très belles maisons et surtout une place atypique, de forme ovale, à l’emplacement de l’ancien amphithéâtre romain. Tout autour de la place, les maisons se sont élevées avec des niveaux différents tout en respectant une cohérence architecturale. Il y fait bon se détendre pour un repas ou déguster une glace. C’est une ville pleine de charme qui a vu la naissance de Giacomo Puccini.040041-Puccini

 

 

 

 

044045

 

 

 

 

 

 

042-pl Napoléon047-pl de l'amphithéâtre049-S.Michele in forp050-S.Giovanni

 

 

 

052-Duomo s.martino

053-s.Frediano

 

 

 

Aujourd’hui nous avons parcouru 71 kms

Vendredi 29 avril 2016 : De La Spezia à Pise

Quel contraste au niveau des températures : A notre réveil nous avions 13° à l’intérieur (8° à l’extérieur). A notre retour de balade, 32° dans le camping car avant l’ouverture de toutes les vitres. Nous avons passé une très belle journée sous le soleil !

Pour se rendre à Pise nous avons suivi la route du littoral limitée la plupart du temps à  50 kms/h car elle longe des plages. On imagine la circulation en été ! De l’autre coté, les montagnes avec Carrare et ses carrières de marbre.

A notre arrivée à Pise, vers midi, nous étions étonnés de voir un hélicoptère faire des tours en permanence au-dessus de la ville, une concentration de police et des routes déviées. Nous avons mis 1h pour faire 4 kms ! En fait nous avons appris que Matteo Renzi, le Président du Conseil italien était en visite à Pise. En début d’après-midi, nous avons eu droit à une manifestation juste à coté de notre parking avec les slogans habituels probablement (mais en italien…)

Après ces comités d’accueil nous sommes allés visiter la ville qui est très agréable. Outre la fameuse tour, sa cathédrale et son baptistère, la ville est entourée de remparts. Il reste encore des vestiges de thermes romain et de belles constructions le long de la rivière Arno.

La cathédrale (Duomo) du 12ème siècle, symbole de l’art roman pisan.

014-Pise duomo

016

017

018

 

 

 

 

 

 

 

 

019Le baptistère (terminé en 1400) avec une circonférence de 110 m et un dôme haut de 5 m. La cuve baptismale servait aux baptêmes par immersion pour les adultes. Les petites cuves étaient réservés aux nouveaux nés.021-baptistère022024

La tour haute de 58 m terminée en 1370 (300 marches que nous n’avons pas montées) penche plus ou moins selon l’angle de vue !026

La vieille ville028-remparts

029-bains romains

030032033034-036

Aujourd’hui nous avons parcouru 74 kms

Jeudi 28 avril 2016 : La Spezia : Les « Cinque Terre »

La journée d’aujourd’hui est consacrée à la découverte des « Cinque Terre », site classé par l’UNESCO,  au nord-ouest du golfe de la Spezia.

032

Nous prenons le bus pour nous rendre dans le centre ville de La Spezia. Puis, le train pour aller visiter cinq villages cachés dans de petites anses ou accrochés aux rochers qui surplombent la mer. Nous avions envisagé d’y accéder par bateau mais la mer étant trop agitée, les sorties étaient annulées. Ce matin, il ne fait pas très chaud et le temps est nuageux. Le soleil ne fera son apparition que dans l’après-midi. Nous déambulons toute la journée dans les ruelles de ces petits villages de pêcheurs, très colorés et pentus, entourés de vignobles en terrasses.

Nous arrêtons dans le premier village Riomaggiore009

005

 

Nous reprenons le train pour nous arrêter quelques minutes plus tard à Manarola,

013014018

Puis Corniglia que l’on accède par un escalier de 365 marches. Nous prenons une navette à l’aller mais nous ferons le retour à pieds.022-corniglia030

028

 

 

 

Ensuite, Vernazza et son joli port

033-vernazza

034 P

036

Enfin, Monterosso, station balnéaire

038040

Nous rentrons ravis de cette journée.

Aujourd’hui nous avons parcouru 0 km

Mercredi 27 avril 2016 : De Rapallo à La Spezia

Nous sommes bien reposés de notre journée d’hier et il fait bon. Dès 9 h, nous partons en direction de Santa Margherita Ligure avec l’intention de prendre un car pour faire la presqu’île de Portofino. Nous cherchons désespérément un parking pour stationner le camping-car : aucune indication mais beaucoup d’interdictions et surtout très peu de places disponibles même pour une voiture. Nous empruntons une route qui nous fait sortir de la ville. Nous ne trouvons pas de parking mais elle nous réserve de belles vues sur Santa Margherita malgré la brume environnante.P1080257

P1080258Ne voulant pas perdre trop de temps nous décidons de partir directement à La Spezia par la Via Aurelia. Pour information il s’agit de la route construite en 241 av JC pour relier Rome et Arles en passant par Gênes. C’est maintenant la SP1 que nous avons empruntée hier et que nous reprenons aujourd’hui. Elle est très sinueuse et après avoir longé la mer en corniche, elle serpente dans la montagne puisque nous avons passé un col à 614 m. P1080259

Comme hier, la vitesse moyenne sera de 30 kms/h avec la circulation dans les villes en moins…ouf ! Par contre, côté photos, elles sont rares puisqu’il n’y a pas de bas-côté pour s’arrêter. Pourtant les paysages sont vraiment magnifiques.

 

P1080260

P1080261Nous arrivons en début d’après-midi au parking camping-cars que nous avons choisi pour la nuit. Nous partons ensuite en bus vers le centre ville qui est distant d’une vingtaine de minutes. Nous interrogeons un passager pour connaître l’arrêt le plus proche de l’office de tourisme. Les personnes autour de nous, ayant entendu la question, se concertent et nous indiquent l’endroit où s’arrêter : super sympas ! Dommage ! Pour une raison inconnue, l’office de tourisme est « chiuso »… Pas de problème ! Nous avons le temps de nous promener et de chercher un autre bureau en demandant notre chemin.P1080262

Personne ne semble connaître car on nous oriente toujours vers celui qui est fermé. Enfin quelqu’un de mieux renseigné nous indique un nouveau bureau qui vient d’ouvrir. Nous pouvons donc avoir les renseignements pour la visite prévue demain des Cinque Terre. Bien qu’il fasse 17° dehors, il y a du vent et nous supportons une veste.

 

Aujourd’hui nous avons parcouru 101 kms

Mardi 26 avril 2016 : De Cagnes-sur-Mer à Rapallo (Italie)

Ce matin il ne faisait pas très chaud quand nous avons sorti le nez hors de la couette : le thermomètre indiquait 4° à l’extérieur. Heureusement, le soleil viendra très vite nous réchauffer.

Nous avons choisi de suivre la route côtière mais la circulation est toujours aussi dense. Comme les villes se succèdent, nous sommes limités le plus souvent à 50 kms/h. Impossible de s’arrêter pour prendre des photos mis à part une seule fois, sur la moyenne corniche, entre Nice et Monaco.P1080241

P1080244Nous passons la frontière à Menton peu avant midi, sans problème.

Nous voulons poursuivre par la route en corniche appelée Riviera du Ponant qui surplombe la mer de Ligurie mais les encombrements continuent coté italien. Depuis notre départ du camping, nous ferons une moyenne de 30kms/h pour faire 150 kms. Comme en France, pas un seul endroit au bord de la route pour stationner le temps d’une photo. Bien que la route soit magnifique entre les villes qui s’étirent les unes après les autres indéfiniment, A Loano, nous décidons de prendre l’autoroute pour faire les 100 derniers kms. Plus de ralentissements, mais nous avons essayé quand même de prendre quelques photos en roulant, ce qui n’est pas l’idéal.P1080249P1080251

 

 

 

 

 

 

 

 

P1080253P1080255

 

 

 

 

 

 

 

 

P1080256Fatigués par cette intense circulation, nous nous arrêtons dans un camping à Rapallo.

Aujourd’hui nous avons parcouru 248 kms