Vendredi 31 août 2018 : GRAZ

Nous prenons le bus 32 qui nous conduit dans le centre de Graz. C’est la 2ème ville d’Autriche avec ses 280 000 habitants et la capitale de la région de Styrie. Sa vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Il ne pleut pas mais le ciel est gris. Par précaution nous prenons les parapluies dans le sac à dos. Après 20′ de transport nous sommes arrivés tout près du centre historique. Les rues en Autriche sont très propres et leur architecture très harmonieuse.

 

 

Nous passons devant le Landhaus, construit au 16ème siècle qui était le siège du de la Diète de Styrie et maintenant le siège du Parlement régional. La cour intérieure affiche une belle élégance et les grilles des vieux puits sont finement sculptés.

 

 

 

 

 

 

 

Des petits passages couverts nous font traverser différentes cours.

Trois fois par jour, sur la  Glockenspielplatz, deux petits volets s’ouvrent et laissent apparaître un couple de figurines en bois sculpté, habillées en costume traditionnel styrien et s’animant au son du carillon.

 

 

L’empereur Ferdinand II, qui résidait à Graz en tant qu’empereur d’Autriche, se fit ériger le plus imposant tombeau d’un Habsbourg. Le mausolée a été achevé en 1636.

 

 

La cathédrale fut construite au 15ème siècle. Grâce aux Jésuites et au souverain d’Autriche, l’église fut dotée au 17ème et 18ème siècle d’un décor baroque somptueux.

 

En passant devant la boulangerie impériale, avec sa majestueuse façade en bois sculpté, nous n’avons pas résisté à goûter une des pâtisseries de l’époque impériale : le « Sissibusserl » (baiser de Sissi). C’est un petit macaron à la confiture de framboise.

 

 

L’heure du déjeuner approchant, nous testons pour la 2ème fois le Nordsee. C’est un fast food de poissons.

 

 

La place centrale est très animée et bordée de magnifiques maisons. On aperçoit la tour de l’horloge au pied de l’ancien château.

 

Pour y accéder il faut grimper les 266 marches ou prendre l’ascenseur. Nous avons testé les deux…Un panorama sur la ville terminera cette journée car la pluie commence à tomber.

 

Nous regagnons en milieu d’après-midi le camping car pour y prendre le thé. Nous avons voulu nous arrêter à la terrasse d’un café mais, surprise, l’été ils ne servent pas de boissons chaudes en dehors du café !!! Les averses se succèdent et le soleil a disparu.

Aujourd’hui nous avons parcouru 0 km

Jeudi 30 août 2018 : De WERNBERG à GRAZ

Nous étions proche d’une autoroute et pourtant nous avons passé une très bonne nuit, sans bruit. Ce parking gratuit était complet avec 6 camping-cars et une caravane : que des allemands !

Il fait toujours très beau. Nous longeons le Wörther see jusqu’à la petite commune de Maria Wörth où s’élèvent, sur une presqu’île au milieu du lac, son église aux deux clochers et la tour ronde de l’ossuaire.

 

Nous poursuivons jusqu’à Klagenfurt. C’est la capitale de la région de la Carinthie. Sur ce qui est appelé « Nouvelle place » se dresse la statue du dragon qui est l’emblème de Klagenfurt. Ce monstre fut réalisé à la fin du 16ème siècle. Cette place est entourée de palais.

 

Sur « l’ancienne place » les maisons de type baroque se succèdent pour former un ensemble très agréable à l’œil.

 

 

L’église paroissiale Saint Egid possède, à l’extérieur, un carillon qui sonne toutes les heures. Les personnages défilent au son des cloches.

 

 

Le landhaus (siège du gouvernement et du parlement régional) date du 16ème.

 

La cathédrale est un bel exemple de style baroque.

 

 

Après avoir déjeuné, nous repartons par l’autoroute jusqu’à Wolsberg (la route ne présentant pas d’intérêt à notre avis). Nous prenons la B70 qui serpente le long de la rivière et qui grimpe au milieu de la forêt jusqu’à un col de 1 166 m le Packsattel . Comme toujours les panoramas sont magnifiques mais le temps est très brumeux.

Nous avons décidé de tester un grand parking pour camping-car à Graz. Il fait très chaud et, vers 18 h, il faut à nouveau tout mettre à l’abri. Le ciel s’assombrit, le vent se lève et la pluie arrivera peu de temps après. Pas de chance : nous avions prévu un barbecue ! Ce sera pour une autre fois.

 

Aujourd’hui nous avons parcouru 183 kms

Mercredi 29 août 2018 : De DÖLLACH à WERNBERG

Après une bonne nuit passée dans ce camping, nous prenons notre temps. Il fait toujours un peu frais le matin 9° dehors et 16° à l’intérieur. Ce n’est qu’à 10 h 30, après avoir fait tous les services, que nous prenons la route. Jusqu’à Obervellach nous longeons la rivière Möll. Le paysage est toujours aussi vert et les villages se succèdent, tous aussi pittoresques les uns que les autres.

Nous nous arrêtons à Spittal faire des courses dans un supermarché  « Hofer » (style liddl) puis regagnons le Millstätter see en espérant trouver un coin pour déjeuner. Pas de chance aucun parking le long du lac. Nous essayons un parking à Millstatt am see mais ils sont complets. Pourtant nous avions l’intention de nous arrêter pour visiter la ville mais nous n’aurons que le temps de prendre une photo du monastère.

 

Nous poursuivons et trouvons enfin un parking au bord du lac pour déjeuner.

 

 

 

Nous prenons la direction de Villach. Il fait très beau, la température extérieure oscille entre 23 et 25° à l’ombre. Nous faisons le tour du lac Ossiacher see (rive nord, rive sud) mais les points de vue sur le lac sont rares. Cela ne nous empêche pas de  faire une pause thé.

 

Nous avons repéré un parking dans une auberge à Wernberg qui accepte les camping-cars gratuitement pour la nuit. L’emplacement n’est pas très bucolique mais nous nous en contenterons pour une fois.

Aujourd’hui nous avons parcouru 155 kms

Mardi 28 août 2018 : De ALTENMARKT im PONGAU à DÖLLACH

Le programme de la journée : la route alpine du GROSSGLOCKNER

C’est une route culminant à 2571 m d’altitude qui traverse la région des Hautes Alpes autrichiennes. Sur 48 kms elle compte parmi les routes panoramiques les plus fascinantes d’Europe.

 

Cela tombe bien : il fait un temps magnifique; Le ciel est bleu et le soleil ne tarde pas à se montrer.

Nous partons à 10h vers St Johan im Pongau par une route de montagne très verdoyante avec un passage de col à 963 m. Puis nous longeons la Salzach en direction de Zell am See. C’est là que nous bifurquons pour prendre la haute route alpine du GROSSGLOCKNER (avec un péage de 36 €). Nous partons de 750 m pour atteindre le col du Hochtor à 2505 m par une multitude de lacets et surtout, une pente continue à 12% sur 26 kms !

 

 

 

 

La neige recouvre non seulement les sommets mais aussi le bord de la route.

 

 

 

 

Enfin nous arrivons au col du Hochtor. Le panorama est magnifique.

 

 

 

 

Nous continuons la route mais cette fois-ci, en descente. Attention aux freins ! Le 2ème rapport de vitesse s’impose pour économiser les freins et éviter une surchauffe des plaquettes. Arrivés à l’embranchement avec Heilingenblut, nous décidons d’aller au Franz Josephs-Höhe. C’est une route en cul-de-sac qui, en son terminus, offre un panorama à 360°. Nous ne regrettons pas la vue sur le Grossglockner et son glacier, sur les cimes avoisinantes mais aussi les marmottes qui se laissent photographier.

 

 

 

 

 

Nous repartons vers Heilingenblut et nous arrêtons peu de temps après dans un camping à Döllach. Il ne reste plus qu’à vaquer à nos occupations habituelles.

 

Aujourd’hui nous avons parcouru 133 kms

Lundi 27 août 2018 : De St GILGEN à ALTENMARKT im PONGAU

Il a dû faire froid cette nuit car, à notre réveil le thermomètre annonce 7°7 dehors et 12°7 à l’intérieur. Inutile de réfléchir ; il fait froid quand on sort du dessous la couette donc le chauffage s’impose. La nuit fut très calme et dès 8 h 45 nous sommes prêts à partir en direction de St Wolfgang au bord du lac du même nom.

 

Ce n’est pas loin aussi, 1/2 h plus tard, nous commençons notre visite de la ville. Elle a été rendue célèbre au 20ème siècle par l’opérette « l’auberge du cheval blanc ».

 

 

 

 

Nous croisons dans la rue des femmes qui ont revêtu le costume traditionnel.

 

 

 

L’intérieur de l’église vaut également le détour pour sa décoration et plus spécialement son retable du 15ème siècle.

 

 

 

Nous repartons en fin de matinée. Il fait très beau et le soleil commence à chauffer. Nous retrouvons le beau temps de la semaine dernière sans les orages. Nous traversons, sans nous arrêter, Bad Ischl qui était une ville thermale très réputée du temps de l’empereur François-Joseph et Sissi.

Nous déjeunons au bord du lac Hallstätter see et jouissons d’une vue très agréable.

 

 

Bientôt nous arrivons à Hallstatt. C’est une ville aux rues très étroites qui se niche sur un contrefort de la montagne, au bord du lac, dans un site très romantique. Le stationnement n’est pas facile. Dans un 1er temps on nous envoie dans un parking à 2 kms du centre historique pour lequel il faut payer 25 €. Nous faisons 1/2 tour et trouvons au camping un stationnement pour 3 h ce qui nous suffit  (9€). La température est très agréable, autour de 23°, et nous ne résistons pas à faire de nombreuses photos tant l’endroit nous plaît.

 

 

 

 

 

 

 

Au milieu de son cimetière, l’église catholique surplombe la ville et le lac. Comme à St Wolfgang on peut admirer un magnifique retable de la même époque.

 

 

 

 

 

 

Nous traversons la place du marché aux maisons colorées et regagnons le camping-car.

 

Nous repartons par la B166 en direction de Gosau jusqu’à Niedernfritz. La route se faufile au milieu des montagnes très verdoyantes avec les cimes qui, pour certaines, sont recouvertes de neige. Probablement que la pluie que nous avons eu y est pour quelque chose.

A 17 h nous arrivons dans une ferme qui accueille les camping-cars et pouvons nous installer dehors afin de profiter au mieux du beau temps et du cadre .

 

Aujourd’hui nous avons parcouru 125 kms