Samedi 29 septembre 2018 – De MELK (Autriche) à BAD FUSSING (Allemagne)

Après cette nuit calme au pied de l’abbaye, il fait très beau ce matin. Nous sommes prêts de bonne heure et nous partons dès 8 h 15. Nous prenons la « route romantique » le long du Danube pendant 40 kms. Avec le soleil, les paysages sont toujours magnifiques.

 

Bientôt nous arrivons à St Florian. Cet abbaye est très célèbre car de grands artistes vinrent y travailler au début du 18ème siècle. Aujourd’hui, outre les moines, elle abrite aussi un collège.

 

 

 

 

Nous prenons la visite de 11h. Bien qu’elle  soit en allemand, on nous donne des audio-guides. Dans l’église, les fresques sont remarquables.

 

 

 

 

 

Anton Bruckner fut l’organiste de cette abbatiale pendant très longtemps. Il est enterré sous l’orgue dans la crypte qui sert également de cimetière pour les moines et les abbés de l’abbaye.

 

 

 

 

 

 

Nous parcourons les galeries du monastère qui donnent accès à un musée avec des représentations de St Florian patron des pompiers. Ici il est représenté en train d’éteindre le feu sur une maison . De très belles grilles en ferment l’accès.

 

 

 

 

 

La bibliothèque est riche de 140 000 volumes. La porte d’entrée et les meubles sont revêtus de marqueterie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans tous les monastères, la salle de marbre servait de salle de réception. Aujourd’hui, ce n’est pas nous qui étions invités, mais un mariage est attendu (on a d’ailleurs vu les mariés).

 

 

La visite se poursuit par les appartements de l’empereur. Dans tous les monastères l’empereur d’Autriche ou les princes se réservaient un espace pour les accueillir. Les salles que nous parcourons sont restées dans l’état d’origine et sans restauration depuis 250 ans.

 

 

 

Nous poursuivons en direction de Linz pour aller voir le monastère de Wilhering qui est un chef-d’œuvre du style rococo en Autriche. Pas de chance il y a aussi un mariage ! Il faut dire que nous sommes samedi. Alors nous devons faire très vite pour prendre quelques photos de l’église.

 

 

 

 

Nous continuons le long du Danube jusqu’à Passau. C’est vraiment une route très agréable. Nous avions prévu de nous arrêter dans un camping en Allemagne (juste après une petite  frontière perdue dans la campagne) mais hélas (malgré les dates indiquées dans le livret ACSI) il est fermé à compter d’aujourd’hui ! C’est à Bad Fussing que nous nous arrêtons pour passer la nuit. Ce soir la fraîcheur tombe. Exceptionnellement nous mettons le chauffage pour la nuit.

Aujourd’hui nous avons parcouru 243 kms en camping-car.

 

Vendredi 28 septembre 2018 – De VIENNE à MELK

Le ciel est toujours bleu ce matin. Cela nous annonce une nouvelle bonne journée. Avant de quitter l’Autriche nous avons prévu de revoir des monastères, le long du Danube, que nous avions déjà visités il y a 23 ans et que nous avions appréciés pour leur décoration baroque. Après avoir fait les services habituels pour le camping-car, les courses dans un Lidl (c’est là que nous trouvons le meilleur pain), nous arrivons sur le parking du monastère de Melk à midi. Impeccable pour déjeuner sous les arbres !

L’abbaye, telle que nous la voyons aujourd’hui, a été « baroquisée » en 1702. Cet ensemble monumental comprend différentes cours. En 1805 et 1809, lors de ses campagnes victorieuses contre l’Autriche, Napoléon établit son quartier général à Melk. Actuellement elle est occupée par 30 moines et un établissement scolaire de 900 élèves.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En attendant la visite guidée en français, nous en profitons pour parcourir les jardins agrémentés de sculptures faites par des artistes inconnus

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines réalisations peuvent surprendre

 

 

 

 

Des terrasses, nous jouissons de beaux points de vue sur la vallée.

 

 

 

 

 

 

A l’intérieur, nous ne sommes pas autorisés à prendre des photos. Nous avons déjoué la surveillance des gardiens dans l’église mais elle est un peu flou. La décoration somptueuse comprend des fresques, des ornements d’or et de marbre.

Nous avons repéré un parking pour les camping cars au pied du monastère. C’est là que nous passerons la nuit.

 

 

Aujourd’hui nous avons parcouru 97 kms en camping-car.

Jeudi 27 septembre 2018 – VIENNE

Comme nous n’avions pas mis le chauffage cette nuit, il ne fait que 12° ce matin dans le camping car. Heureusement le chauffage et un bon gilet nous permettent de prendre un petit déjeuner sans ressentir le froid. La journée sera très belle et très ensoleillée.

Après le trajet en métro, nous arrivons dans le quartier des musées. D’un coté de la place, le Musée d’histoire naturelle et de l’autre, celui des beaux arts. Au centre trône la statue de Marie-Thérèse. Ces immeubles ont été construits à la fin du 19ème siècle.

Tout à coté s’étendent les bâtiments de la Hofburg. En plein cœur de la ville, le palais impérial fut, jusqu’en 1918, le siège du gouvernement et la résidence d’hiver des Habsbourg. Gigantesque et majestueux nous en faisons le tour. Malheureusement des travaux sur les façades ne nous permettent pas de découvrir toutes les facettes de son architecture. Dans la cour du Nouveau Palais on aperçoit au fond, avec sa flèche, l’hôtel de ville.

 

Aux abords du Palais, la statue de Joseph II sur la Josefsplatz et les écuries.

 

 

La place et la Porte St Michel avec son dôme et la cour intérieure

 

 

 

 

 

Nous longeons l’Albertina qui héberge une collection d’arts graphiques

 

 

 

 

Après un déjeuner à l’enseigne Nordsee (uniquement du poisson) nous partons à la découverte d’un architecte autrichien signalé par Christian et Françoise dont les réalisations sont assez surprenantes. Il s’agit de Hundertwasser qui est né en 1928 à Vienne et mort en 2000. Nous prenons le tramway n°1 pour aller voir un immeuble qui a été édifié en 1984. La variété des motifs architecturaux (loggias à arcades, galeries, statues et bulbes) la diversité des matériaux (verre, brique, crépi peint), ainsi que le dénivelé des gradins aménagés en jardins suspendus annulent la monotonie habituelle aux grands ensembles.

 

Nous profitons d’être sur la ligne 1 du tramway pour parcourir une partie du ring. C’est par un décret impérial en 1857 que ce grand boulevard a été construit avec le « nouvel hôtel de ville » et sa façade néogothique (il y a un cirque en ce moment qui ne facilite pas les photos), le Parlement qui évoque l’ordre antique avec ses colonnes (nous ne le  verrons pas car il est en travaux avec des échafaudages en façade) tandis que le Burgtheater déploie les fastes du baroque.

Nous ne voulons pas quitter Vienne sans aller voir le Danube qui est en périphérie.

Retour par le métro ligne 1 pour rejoindre le centre de Vienne et la place Graben que nous commençons à bien connaître. Comme il y a de nombreuses terrasses de café, nous en profitons pour nous rafraîchir tout en profitant de l’ambiance du lieu.

Nous avons rendez-vous avec Christian et Françoise pour terminer la soirée ensemble. En les attendant nous profitons une dernière fois de la vue sur la magnifique flèche de la cathédrale saint Etienne. Nous passons une excellente soirée en leur compagnie en savourant une bonne pizza.

Aujourd’hui nous avons parcouru 0 km en camping-car.

 

Mercredi 26 septembre 2018 – De BUDAPEST (Hongrie) à VIENNE (Autriche)

C’est aujourd’hui que nous quittons la Hongrie. Il fait toujours beau mais pas chaud. Au réveil nous avions 6° dehors et 13° à l’intérieur. Du chauffage s’impose !

Comme il n’y a pas beaucoup de kilomètres pour rejoindre Vienne par l’autoroute ce n’est qu’à 10 h que nous partons. Un passage rapide à la frontière et nous arrivons 4 h plus tard sur le parking des camping-cars à la périphérie de Vienne. Nous avions déjà utilisé ce type de parking à Graz et nous en étions satisfaits.

Nous prenons le métro (ligne 6) qui est à 5′ de notre parking et arrivons au bout de 20′ dans le centre de Vienne. Cet après-midi, nous pensons visiter la vieille ville. Le temps de s’orienter et nous passons devant l’opéra. Nous souhaitons le visiter mais il est fermé aujourd’hui. Il a été inauguré en 1869 par l’empereur François Joseph.

Nous poursuivons par la crypte des capucins. Depuis plus de 3 siècles elle sert de sépulture à la famille impériale. On y trouve notamment le tombeau monumental de l’impératrice Marie-Thérèse avec son mari François. Un peu plus loin, celui de François Joseph et l’impératrice Elizabeth (Sissi) ainsi que leur fils Rodolphe.

 

 

 

La cathédrale Saint Etienne est imposante avec sa tour de 136,7m de haut. Commencée en 1304 sous sa forme actuelle , elle ne sera terminée que 2 siècles plus tard. Elle caractérise Vienne avec sa toiture bariolée et vernissée. Nous ne pouvons visiter l’intérieur car il y des offices toute la journée suite à un rassemblement dont nous ne connaissons pas la raison.

Autour de la cathédrale, les calèches attendent les clients.

 

 

 

 

Sur la place Neuer Markt, une fontaine érigée entre 1737 et 1739 trône au centre. La statue centrale représente la providence et des angelots qui l’entourent.

 

 

 

 

L’église des Jésuites est de style baroque comme toujours. Elle fut édifiée au milieu du 18ème siècle.

 

 

 

 

 

 

Sur la place de l’église, l’Académie des sciences avec sa belle façade date du milieu du 18ème siècle. Un peu plus loin, la statue de Gutenberg.

 

 

Sur l’Hoher Markt, la fontaine et le carillon d’Anker (défilé de figurines en musique) de style art nouveau qui date de 1913.

 

 

 

 

 

Sur la Judenplatz un monument dédié aux victimes de la Shoah en Autriche a été inauguré en 2000 sur la place de l’ancien ghetto juif.

 

 

 

Les places et rues sont bordées de très beaux immeubles ; certains de style baroque.

 

 

 

La colonne de la peste, baroque et richement ornée, a été édifiée en 1693. L’empereur y est représenté en prière.

 

 

 

 

 

Ce sera tout pour aujourd’hui. Nous continuerons demain et rentrons par le métro qui est très facile à utiliser.

Aujourd’hui nous avons parcouru 255 kms en camping-car.

Mardi 25 septembre 2018 – BUDAPEST

Le ciel est bleu quand nous nous réveillons et la journée s’annonce belle. Il est 9 h 30 quand nous partons. Le 2ème jour c’est toujours plus facile pour les transports. En Hongrie les transports sont gratuits pour les personnes de plus de 65 ans aussi nous en profitons. Nous prenons le tramway ligne 24, puis le métro M3 jusqu’au centre ville. C’est là que nous retrouvons des camping-caristes  Françoise et Christian que nous avions croisés déjà 2 fois lors de notre périple en Roumanie. Le hasard réserve souvent de bonnes surprises. Puis dernier trajet en bus Hop on Hop off (mais on se met à l’intérieur du bus et non sur la plate-forme découverte car il y a trop de vent) pour rejoindre le « Bois de la ville« . A l’origine c’était un marécage qui a été aménagé fin 19ème en un jardin public. Dans ce parc, on trouve un des Bains les plus réputés de Budapest celui de Széchenyi. Ils ont été construits entre 1909 et 1913 en style néo-renaissance. L’eau atteint des températures avoisinant les 76°.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le parc le château de Vajdahunyad est un ensemble hétéroclite avec un mélange de roman, gothique, renaissance et baroque. Il a été construit à l’occasion du millénaire. Au bord du petit lac c’est un centre de loisirs.

 

 

 

Anne-Marie fait une petite pause à coté d’un inconnu (pour nous)

A l’entrée de ce parc, la place du Millénaire avec un monument commére les 1000 ans de la conquête magyare et fut inauguré en 1896. Au centre une statue de 36 m soutient l’archange Gabriel debout sur un globe portant la couronne hongroise.

 

 

 

Nous reprenons le métro sur la ligne 1 qui est la plus ancienne de Budapest.

Comme il est près de midi, nous allons au marché couvert Vasarcsarnok. Cet ouvrage a été construit à la fin du 19ème. L’intérieur, vaste nef à la voûte métallique, abrite au rez-de-chaussée des étals de fruits et légumes et charcuterie. A l’étage on y trouve des bars et restauration rapide ainsi que des objets artisanaux.

 

 

 

 

 

 

Un groupe de jeunes musiciens créent une animation musicale

Nous reprenons le tramway pour aller visiter la synagogue. Pas de chance, elle est  exceptionnellement fermée (en  2001 nous avions eu le même problème). C’est dommage car c’est la plus grande d’Europe. Elle fut construite entre 1854 et 1859. La sculpture attenante fut érigée en 1987 à la mémoire des juifs hongrois morts pendant la seconde guerre mondiale.

 

 

 

Nous continuons notre promenade vers l’église Saint Etienne. L’édifice fut commencé en 1851 mais achevé en 1906 d’inspiration néo-renaissance.

 

 

 

Sa coupole haute de 96 m est ornée de mosaïques

 

 

 

 

Nous poursuivons notre visite de Pest avec ses beaux monuments et ses places sans oublier les ajouts de sculptures contemporaines.

Bientôt nous arrivons au Parlement. Ce très bel édifice de style néogothique fut construit de 1885 à 1902. Comme la visite est guidée, il faut réserver. Nous avons 1 h 30 d’attente mais ça vaut la peine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux abords du Parlement, sur la grande place, des bâtiments ministériels

 

 

 

 

Après cette bonne journée nous reprenons tramway et métro pour rentrer au camping.

Aujourd’hui nous avons parcouru 0 km en camping-car.