Jeudi 27 septembre 2018 – VIENNE

Comme nous n’avions pas mis le chauffage cette nuit, il ne fait que 12° ce matin dans le camping car. Heureusement le chauffage et un bon gilet nous permettent de prendre un petit déjeuner sans ressentir le froid. La journée sera très belle et très ensoleillée.

Après le trajet en métro, nous arrivons dans le quartier des musées. D’un coté de la place, le Musée d’histoire naturelle et de l’autre, celui des beaux arts. Au centre trône la statue de Marie-Thérèse. Ces immeubles ont été construits à la fin du 19ème siècle.

Tout à coté s’étendent les bâtiments de la Hofburg. En plein cœur de la ville, le palais impérial fut, jusqu’en 1918, le siège du gouvernement et la résidence d’hiver des Habsbourg. Gigantesque et majestueux nous en faisons le tour. Malheureusement des travaux sur les façades ne nous permettent pas de découvrir toutes les facettes de son architecture. Dans la cour du Nouveau Palais on aperçoit au fond, avec sa flèche, l’hôtel de ville.

 

Aux abords du Palais, la statue de Joseph II sur la Josefsplatz et les écuries.

 

 

La place et la Porte St Michel avec son dôme et la cour intérieure

 

 

 

 

 

Nous longeons l’Albertina qui héberge une collection d’arts graphiques

 

 

 

 

Après un déjeuner à l’enseigne Nordsee (uniquement du poisson) nous partons à la découverte d’un architecte autrichien signalé par Christian et Françoise dont les réalisations sont assez surprenantes. Il s’agit de Hundertwasser qui est né en 1928 à Vienne et mort en 2000. Nous prenons le tramway n°1 pour aller voir un immeuble qui a été édifié en 1984. La variété des motifs architecturaux (loggias à arcades, galeries, statues et bulbes) la diversité des matériaux (verre, brique, crépi peint), ainsi que le dénivelé des gradins aménagés en jardins suspendus annulent la monotonie habituelle aux grands ensembles.

 

Nous profitons d’être sur la ligne 1 du tramway pour parcourir une partie du ring. C’est par un décret impérial en 1857 que ce grand boulevard a été construit avec le « nouvel hôtel de ville » et sa façade néogothique (il y a un cirque en ce moment qui ne facilite pas les photos), le Parlement qui évoque l’ordre antique avec ses colonnes (nous ne le  verrons pas car il est en travaux avec des échafaudages en façade) tandis que le Burgtheater déploie les fastes du baroque.

Nous ne voulons pas quitter Vienne sans aller voir le Danube qui est en périphérie.

Retour par le métro ligne 1 pour rejoindre le centre de Vienne et la place Graben que nous commençons à bien connaître. Comme il y a de nombreuses terrasses de café, nous en profitons pour nous rafraîchir tout en profitant de l’ambiance du lieu.

Nous avons rendez-vous avec Christian et Françoise pour terminer la soirée ensemble. En les attendant nous profitons une dernière fois de la vue sur la magnifique flèche de la cathédrale saint Etienne. Nous passons une excellente soirée en leur compagnie en savourant une bonne pizza.

Aujourd’hui nous avons parcouru 0 km en camping-car.

 

Mercredi 26 septembre 2018 – De BUDAPEST (Hongrie) à VIENNE (Autriche)

C’est aujourd’hui que nous quittons la Hongrie. Il fait toujours beau mais pas chaud. Au réveil nous avions 6° dehors et 13° à l’intérieur. Du chauffage s’impose !

Comme il n’y a pas beaucoup de kilomètres pour rejoindre Vienne par l’autoroute ce n’est qu’à 10 h que nous partons. Un passage rapide à la frontière et nous arrivons 4 h plus tard sur le parking des camping-cars à la périphérie de Vienne. Nous avions déjà utilisé ce type de parking à Graz et nous en étions satisfaits.

Nous prenons le métro (ligne 6) qui est à 5′ de notre parking et arrivons au bout de 20′ dans le centre de Vienne. Cet après-midi, nous pensons visiter la vieille ville. Le temps de s’orienter et nous passons devant l’opéra. Nous souhaitons le visiter mais il est fermé aujourd’hui. Il a été inauguré en 1869 par l’empereur François Joseph.

Nous poursuivons par la crypte des capucins. Depuis plus de 3 siècles elle sert de sépulture à la famille impériale. On y trouve notamment le tombeau monumental de l’impératrice Marie-Thérèse avec son mari François. Un peu plus loin, celui de François Joseph et l’impératrice Elizabeth (Sissi) ainsi que leur fils Rodolphe.

 

 

 

La cathédrale Saint Etienne est imposante avec sa tour de 136,7m de haut. Commencée en 1304 sous sa forme actuelle , elle ne sera terminée que 2 siècles plus tard. Elle caractérise Vienne avec sa toiture bariolée et vernissée. Nous ne pouvons visiter l’intérieur car il y des offices toute la journée suite à un rassemblement dont nous ne connaissons pas la raison.

Autour de la cathédrale, les calèches attendent les clients.

 

 

 

 

Sur la place Neuer Markt, une fontaine érigée entre 1737 et 1739 trône au centre. La statue centrale représente la providence et des angelots qui l’entourent.

 

 

 

 

L’église des Jésuites est de style baroque comme toujours. Elle fut édifiée au milieu du 18ème siècle.

 

 

 

 

 

 

Sur la place de l’église, l’Académie des sciences avec sa belle façade date du milieu du 18ème siècle. Un peu plus loin, la statue de Gutenberg.

 

 

Sur l’Hoher Markt, la fontaine et le carillon d’Anker (défilé de figurines en musique) de style art nouveau qui date de 1913.

 

 

 

 

 

Sur la Judenplatz un monument dédié aux victimes de la Shoah en Autriche a été inauguré en 2000 sur la place de l’ancien ghetto juif.

 

 

 

Les places et rues sont bordées de très beaux immeubles ; certains de style baroque.

 

 

 

La colonne de la peste, baroque et richement ornée, a été édifiée en 1693. L’empereur y est représenté en prière.

 

 

 

 

 

Ce sera tout pour aujourd’hui. Nous continuerons demain et rentrons par le métro qui est très facile à utiliser.

Aujourd’hui nous avons parcouru 255 kms en camping-car.

Mardi 25 septembre 2018 – BUDAPEST

Le ciel est bleu quand nous nous réveillons et la journée s’annonce belle. Il est 9 h 30 quand nous partons. Le 2ème jour c’est toujours plus facile pour les transports. En Hongrie les transports sont gratuits pour les personnes de plus de 65 ans aussi nous en profitons. Nous prenons le tramway ligne 24, puis le métro M3 jusqu’au centre ville. C’est là que nous retrouvons des camping-caristes  Françoise et Christian que nous avions croisés déjà 2 fois lors de notre périple en Roumanie. Le hasard réserve souvent de bonnes surprises. Puis dernier trajet en bus Hop on Hop off (mais on se met à l’intérieur du bus et non sur la plate-forme découverte car il y a trop de vent) pour rejoindre le « Bois de la ville« . A l’origine c’était un marécage qui a été aménagé fin 19ème en un jardin public. Dans ce parc, on trouve un des Bains les plus réputés de Budapest celui de Széchenyi. Ils ont été construits entre 1909 et 1913 en style néo-renaissance. L’eau atteint des températures avoisinant les 76°.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le parc le château de Vajdahunyad est un ensemble hétéroclite avec un mélange de roman, gothique, renaissance et baroque. Il a été construit à l’occasion du millénaire. Au bord du petit lac c’est un centre de loisirs.

 

 

 

Anne-Marie fait une petite pause à coté d’un inconnu (pour nous)

A l’entrée de ce parc, la place du Millénaire avec un monument commére les 1000 ans de la conquête magyare et fut inauguré en 1896. Au centre une statue de 36 m soutient l’archange Gabriel debout sur un globe portant la couronne hongroise.

 

 

 

Nous reprenons le métro sur la ligne 1 qui est la plus ancienne de Budapest.

Comme il est près de midi, nous allons au marché couvert Vasarcsarnok. Cet ouvrage a été construit à la fin du 19ème. L’intérieur, vaste nef à la voûte métallique, abrite au rez-de-chaussée des étals de fruits et légumes et charcuterie. A l’étage on y trouve des bars et restauration rapide ainsi que des objets artisanaux.

 

 

 

 

 

 

Un groupe de jeunes musiciens créent une animation musicale

Nous reprenons le tramway pour aller visiter la synagogue. Pas de chance, elle est  exceptionnellement fermée (en  2001 nous avions eu le même problème). C’est dommage car c’est la plus grande d’Europe. Elle fut construite entre 1854 et 1859. La sculpture attenante fut érigée en 1987 à la mémoire des juifs hongrois morts pendant la seconde guerre mondiale.

 

 

 

Nous continuons notre promenade vers l’église Saint Etienne. L’édifice fut commencé en 1851 mais achevé en 1906 d’inspiration néo-renaissance.

 

 

 

Sa coupole haute de 96 m est ornée de mosaïques

 

 

 

 

Nous poursuivons notre visite de Pest avec ses beaux monuments et ses places sans oublier les ajouts de sculptures contemporaines.

Bientôt nous arrivons au Parlement. Ce très bel édifice de style néogothique fut construit de 1885 à 1902. Comme la visite est guidée, il faut réserver. Nous avons 1 h 30 d’attente mais ça vaut la peine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux abords du Parlement, sur la grande place, des bâtiments ministériels

 

 

 

 

Après cette bonne journée nous reprenons tramway et métro pour rentrer au camping.

Aujourd’hui nous avons parcouru 0 km en camping-car.

 

Lundi 24 septembre 2018 – BUDAPEST

Il a plu une bonne partie de la nuit. Nous étions réveillés de bonne heure et nous prenions notre temps en espérant une amélioration de la météo pour partir visiter Budapest. Anne-Marie a eu une idée très « particulière » pour occuper le temps en laissant tomber malencontreusement son téléphone portable derrière la banquette en voulant le recharger sur la prise électrique. Résultat : Jean a passé 2 h pour tout démonter et remonter le mobilier.

Après cet épisode « bricolage » le soleil commence à se montrer lorsque nous sommes partis. Dix minutes à pied puis le métro et nous étions à pied d’œuvre pour aller visiter cette très belle capitale. Cette ville de 1,8 millions d’habitants est coupée en deux par le Danube. D’un coté BUDA avec son château royal et l’église St Mathias, de l’autre PEST avec notamment le Parlement. Nous avons opté pour les bus Hop on Hop off et avons commencé notre visite par BUDA.

 

Un pont du XIXème siècle, appelée « pont des chaînes » relie la vieille ville vallonnée de BUDA à celle beaucoup plus plate de PEST.

 

En montant à pied dans la vieille ville (le funiculaire était en maintenance) nous avons pu jouir d’un magnifique panorama sur le Danube et la ville de PEST.

 

 

 

 

Nous avons commencé par le Palais royal. C’est au 13ème siècle qu’une 1ère forteresse fut construite à cet endroit. Au 18ème et 19ème les Habsbourg qui régnaient sur la Hongrie ont voulu en faire une résidence royale en lui donnant un style néobaroque. Aujourd’hui, il abrite un musée. Comme il est midi, nous assistons à la relève de la garde.

 

L’église St Mathias a pris son nom au 19ème siècle. La décoration actuelle date de l’époque de l’impératrice Élisabeth d’Autriche (ou Sissi) qui a été couronnée, reine de Hongrie, dans cette église. La tour Mathias s’élève vers le ciel d’une hauteur de 80m.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Devant l’église, la place de la trinité doit son nom à la colonne de la trinité qui orne le centre. L’ancien hôtel de ville borde cette place.  Elevé fin 19ème et début 20ème, le bastion des pêcheurs est un ensemble néoroman de remparts et de tourelles qui peut faire penser à un château de contes de fées.

 

 

 

Nous poursuivons notre visite à travers les rues de Buda dont les maisons de style baroque sont très colorées.

 

 

 

 

 

 

 

Nous terminons par un petit tour avec le bus et longeons à nouveau le Danube et ses jolies ponts. Notamment le pont de la liberté qui est un des plus originaux de la ville. C’est un bel exemple d’architecture métallique inauguré en 1896 par l’empereur lui-même. Il prit son nom actuel en 1946.

 

Aujourd’hui nous avons parcouru 0 km en camping-car.

Dimanche 23 septembre 2018 – De SAPANTA (Roumanie) à BUDAPEST (Hongrie)

C’est le départ !

Dès 6 h 30 du matin les 1ers camping-cars quittent le camping pour retourner vers la France ou la Belgique ou encore l’Espagne. Beaucoup de kilomètres à parcourir aussi la journée sera longue. En ce qui nous concerne c’est à 8 h 30 que nous partons en saluant les derniers camping-caristes. Il n’y a pas de pluie et il fait bon. En cours de route, nous croisons des personnes qui ont revêtu leurs plus beaux habits du dimanche pour aller à l’église.

 

 

 

 

 

 

Nous faisons un arrêt à Satu Mare pour faire quelques courses et utiliser nos derniers Lei à la station service. Les radars ne nous font pas peur car ils sont dans un piteux état.

 

 

Bientôt la frontière Rroumaine et hongroise : 40 minutes d’attente car il y a des files de voitures et le contrôle est particulièrement stricte.

 

 

 

 

 

Nous regagnons rapidement l’autoroute qui nous amène jusqu’au camping de Budapest. Aujourd’hui nous avons eu du soleil et nous espérons qu’il en sera ainsi demain pour la visite de la ville.

Aujourd’hui nous avons parcouru 430 kms en camping-car.